5 étapes pour développer un scénario de test réussi

Dans cet article, nous avons pris le parti d’aborder le test des interfaces homme-machine qui, de nos jours deviennent de plus en plus complexes.

Ces interfaces sont l’image de la qualité de votre produit !

Qui n’a jamais eu la mauvaise expérience d’utiliser une application lente, beuguée ou plantée ?

Afin de garantir la qualité de vos produits et offrir la meilleure expérience client, votre interface homme-machine, quelle qu’elle soit devrait être testée avant sa mise sur le marché.

Le test automatisé ça ne vous parle pas, vous pensez que c’est trop long, trop compliqué et trop coûteux à mettre en place. Le process vous semble difficile à mener en interne…

Besoin d’un coup de pouce pour mettre en place un scénario de test qui fonctionnera à coup sûr ? Thomas notre expert en la matière vous guide pas à pas.

Un test c’est quoi ?

Le test fonctionnel sert à tester les différentes fonctionnalités de votre produit via son IHM (interface homme-machine). Un test correspond à une suite d’étapes pour valider une exigence précise du cahier des charges. Pour chaque étape un résultat est attendu.

Un test = une fonction à tester d’une manière définie.

Exemple : Partons d’une exigence : sur un smartphone, composer un numéro à 10 chiffres.

Une exigence va être validée par au moins un cas de test !

On parle de cas de tests nominaux, le numéro va être composé et l’appel lancé…

Et de cas aux limites, en composant un numéro avec des étoiles et des # et en validant que l’appel n’est pas possible.

Du smartphone au robot de cuisine en passant par le terminal de paiement, nombreux sont les systèmes qui peuvent être testés automatiquement.

L’automatisation comme solution aux aléas humains

Le test automatisé apporte une solution aux aléas humains (problème de vigilance, d’intérêt de la fonction et problème de l’attention) mais également aux difficultés physiques pour l’opérateur sur la répétition des actions (troubles musculosquelettiques, pénibilité, ennui…).

Il permet d’évaluer la qualité de l’expérience des utilisateurs finaux de manière simple, rapide, fiable et rentable.

Pourquoi tester vos produits ?

Le test automatisé permet d’évaluer la qualité de l’expérience des utilisateurs finaux de vos produits de manière fiable et rapide.

L’objectif étant de répondre à leurs attentes et ainsi de les satisfaire, voire les fidéliser. L’expérience client positive renforcera indéniablement votre image de marque et votre positionnement sur le marché.

Exemple : Effet négatif d’un bug ou accès difficile/impossible à une fonctionnalité.

Vous serez confiant dans la qualité de votre produit et de son interface homme-machine à l’issue de ces tests. Grâce au test automatisé vous entrez dans une démarche d’amélioration continue en capitalisant sur ce produit et les prochains.

Qu’est-ce qu’un scénario de test ?

Un scénario de test regroupe l’ensemble des étapes à réaliser pour tester une fonction.

Un scénario = un cas de test avec des conditions initiales, un déroulement et des résultats attendus. Il ne valide qu’une seule fonctionnalité/exigence.

Au moins un test est réalisé pour chacune des fonctions. Plusieurs tests peuvent être menés, on parle alors de campagne ou de plan de tests.

C’est tout simplement une suite de scénario de test pour une validation complète ou intermédiaire de votre produit.

Exemple d’un scénario de test pour tester la fonctionnalité : « Composer un numéro à 10 chiffres ».

Test n°1 : Passer un appel sur un numéro correct et existant.

Test n°2 : Passer un appel avec le code +33…

Un scénario de test est donc représenté par un mode opératoire qui regroupe l’ensemble des étapes à exécuter lors du test et les résultats attendus.

Il a pour objectif de déterminer si l’interface homme-machine testée satisfait aux exigences du cahier des charges et fonctionne correctement.

A retenir : Un scénario de test est une suite d’actions exécutées pour tester une fonctionnalité, c’est le « comment » pour tester l’exigence qui est le « quoi ».

Pourquoi créer des scénarios de test ?

Qu’ils soient manuels ou robotisés, l’exécution de scénarios de test est obligatoire pour assurer la validation de la qualité des produits.

Quelles sont les étapes indispensables dans le développement d’un scénario de test ?

Avant d’écrire le scénario de test, il est essentiel de connaître la fonctionnalité à tester.

Pour cela, nous reprenons le cahier des charges et les spécifications.

Un cas de test est à fournir pour chaque fonctionnalité en fonction du cahier des charges préalablement établi.

Pour chaque test, nous allons rédiger une liste d’étapes avec un résultat attendu pour chacune d’entre elles.

Un résultat global au test est également attendu.

Étape 1 : Définition du test : Définir le test avec son contenu fonctionnel par rapport à l’exigence.

Étape 2 : Description des étapes : Détailler chacune des étapes permettant de mettre en œuvre la fonction, sans oublier les conditions initiales et les résultats attendus.

Étape 3 : Rédaction du scénario : Rédiger chaque étape pour la personne ou les outils qui vont réaliser le test.

Exemple : Pour une étape manuelle, le rédacteur va décrire précisément ce que l’opérateur va réaliser.

Pour une étape robotisable, il va utiliser les instructions ou actions informatisées dédiées à l’outil qui va réaliser l’action.

L’idéal serait d’avoir des instructions identiques pour un opérateur ou un robot !

Étape 4 : Phase de mise au point : Jouer le test sur votre produit pour valider ses étapes. Valider que les étapes s’enchaînent correctement et qu’il n’en manque pas. Vérifier que ses étapes soient robustes.

Étape 5 : La validation : La finalité du test est bien celle attendue ? Le scénario de test est validé et rajouté au plan de test. Le scénario est disponible pour être joué sur le produit.

Comment rater son scénario de test :

1. Rédiger un scénario de test avec trop de conditions, le rendant trop compliqué à lire et à mettre au point. On risque également d’avoir des étapes jamais exécutées !

Conseil : Réduire au maximum l’utilisation du conditionnel.

2. Faire écrire le scénario de test par le développeur lui-même. Il s’agit du meilleur moyen pour rendre le test  « codé » et difficilement compréhensible de tous.

Conseil : Le scénario de test ne doit pas être l’image de l’algorithme codé de votre fonction. Il doit correspondre à la mission de votre application.

3. Avoir des conditions de réussite non déterminées rendant le test non concluant.

Conseil : Reprendre la définition du test par rapport à l’exigence, il est vraisemblablement trop complexe !

Qu’est-ce qu’un bon scénario de test ?

Le scénario de test doit être :

Il traite seulement la fonction pour laquelle on fait l’essai.

Il doit être lisible et compréhensible par n’importe quel testeur !

Les conditions initiales et finales sont clairement définies.

Pourquoi faire appel à eTASQ concernant la mise en place de scénario de test ?

La mise en place de scénario de test est une étape primordiale qui peut, si on ne la maîtrise pas, devenir un véritable casse-tête et une perte de temps et d’énergie pour vos équipes.

Grâce à eTASQ, nous sommes experts dans la définition des plans de test. Faire appel à notre équipe c’est mener votre projet en toute confiance.

Nous avons développé une solution d’accompagnement qui permet d’aider l’auteur à écrire son cas de test d’une manière simple avec des instructions en langage naturel.

L’objectif de notre solution est de vous faciliter le process de test : « On s’est battus pour que ça soit facile pour le client ! »

Le point fort de notre démarche d’engagement réside dans l’apport de conseils tout au long de la rédaction, et ce jusqu’à la mise en place des tests.

Et si vous le souhaitez, on s’occupe de tout pour vous !

« On vous apporte du conseil pour comment le faire et on peut vous le faire ! »

Thomas Le Gal, Responsable Produits eTASQ

eTASQ - Thomas LE GAL

Conclusion

De nos jours, des milliers d’interfaces homme-machine sont mises sur le marché chaque année.

La course au time to market rend les industries frileuses au test de ses produits. Par peur de perte de temps, d’argent ou de devoir faire face à des process trop complexes, les industries négligent cette étape pourtant cruciale.

En effet à l’heure où les consommateurs placent la qualité avant le prix dans leurs critères d’achat, les industries auraient intérêt à concentrer leurs efforts dans la qualité de l’expérience client avant tout.

Toute IHM mise sur le marché devrait être testée dans des conditions réelles afin d’optimiser son utilisation. Cette démarche devrait créer un cercle vertueux, entraînant une amélioration de l’image de marque et de la satisfaction du client final.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Ces articles pourraient vous intéresser